vendredi 7 octobre 2016

Tercios, ou Calif Benogoud s'en va-t-en guerre

Tercios, c'est la règle que nous avons le plus joué en 2016 au club F&S.

Parfaitement adaptée aux partie de club du vendredi soir pour du 1vs1 ou du 2vs2, Tercios permet de jouer des Nations et des troupes variées avec une prise en main rapide et agréable.

Vous allez pouvoir suivre les velléités de grandeur du pas-encore-Calif-Benogoud face à un détachement de troupes françaises.


Et si ce n'est pas la plus passionnante partie que nous avons joué à Tercios, elle est néanmoins intéressante par son effet de surprise. En effet, c'était la première fois que le Marquis d'Appenzell, à la tête d'un détachement de troupes françaises, allait affronter les mythiques cavaliers et janissaires Ottomans.



Affronter des troupes dont on ne connait pas les véritables forces et faiblesses ni même les uniformes vous plonge dans les affres du commandement tout comme pouvait le vivre un jeune noble pistonné se retrouvant sur le front en présence de troupes asymétriques !


La rencontre, quelque part au nord des Balkans sur une route oubliée des cartes le détachement français doit faire acte d'arrière garde face à l'avancée inexorable des nombreuses troupes Ottomanes.

Par chance la vallée encaissée permet au français de couvrir une grande partie de la ligne de front. Le déploiement est complété par une seconde ligne très en retrait composée d'arquebusiers à cheval et de cavalerie de choc afin de bloquer tout débordement fatal à l'infanterie au centre..

Benogoud vient motiver ses bachibouzouks !

L'aile gauche ottomane composée de troupes variées et rapides 

Le centre avec ses janissaires précédés des bachibouzouks !

La première ligne de cavalerie de l'aile droite Ottomane

Les manœuvres de débordement des ottomans à gauche et le contre français à droite !

A droite le choc est inéluctable, il faut tenir, alors chargeons !

les archers Ottomans s'expriment...

et la cavalerie de choc français doit charger pour se dégager


A droite, bloqués par le bois  les ottomans n'ont pas pu exploiter leur nombre

A gauche, les Gardes du Corps français tiennent le front le temps qu'arrivent les arquebusiers

Au centre, le feu français soutenu par l'artillerie décime les bachibouzouks

Le centre décimé, les ailes ottomanes commencent à refluer le Marquis peut enfin faire avancer son centre pour se rabattre sur les ailes !

l'avance du centre français pour prendre en tenaille les ailes ottomanes

Dernières charges, et c'est la rupture des troupes de Benogoud !


Au final les troupes ottomanes ont totalement implosées au contact des rugueux français. Le terrain en profondeur n'aidant pas, les troupes plus mobiles n'ont pu exploiter leur vitesse et leur nombre pour venir butter sur les contres charges françaises ou le feu ravageur au centre, fortement aidé par la batterie d'artillerie judicieusement placée et les feux de brigade.

Ne pas connaitre le type de troupes surtout face à une armée nombreuse est vraiment un challenge passionnant.
La prochaine rencontre sur un champ de bataille permettra sûrement à Benogoud d'exploiter pleinement la vitesse et le nombre des Ottomans qui ne renoncent jamais !

Et le plus important, après de nombreuses batailles, c'est le plaisir de jouer à Tercios qui est toujours là. Les scénarios et la variété des armées y est aussi pour beaucoup.



13 commentaires:

  1. Chouette cr. j'ai bien reçu tes photos, rémy envoie les siennes bientôt. Sur tercio, vous jouez les généraux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. impec (vais essayer de faire aussi un petit CR),
      pour Tercios :
      - on met le mouvement des chefs de cavalerie à la vitesse de cavalerie, pas seulement 6"
      - on joue avec les chefs (mais faibles ranks)
      - on joue en 1500 points
      - on joue avec le suplément (d'où les ottomans par exemple)
      C'est pas mal comme nom Erzhog Friedrich von Tizizus ^^

      Supprimer
    2. Ca y est, j'ai commandé kingdoms
      Oui, le nom pour un vrai archiduc qui prends essling à coup de conscrits avinés, c'est pas mal

      Supprimer
    3. L'Empereur va pouvoir t'envoyer sur le front des Balkans à la tête de tes Pandours ;-)

      Supprimer
  2. Arghhhh! Je peste de n'avoir joueur potentiel sous la main pour ressortir mes armées DBR qui prennent la poussière dans un coin.
    On pourra en savoir plus sur les suppléments ? J'ai la règle simplifié (la gratuite bien sûr). Pas trop envie de dépenser des sous dans une règle que je ne jouerai probablement jamais en dépit d'un intérêt certain.
    Les officiers rapportent quoi de plus ?
    Les armées ottomanes ou Cosaques comment sont-elles gérées ?
    Un article pour tout ça ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il existe 1 supplément (en espagnol) "Kingdoms". Il couvre ECW et les royaumes de l'Europe de l'Est. Perso je ne l'ai pas (d'où la partie en aveugle face à l'Ottoman du Calif Benogoud.
      - Les officiers apportent des "traits" et des "vertus" (des bonus simples ou des avantages du type "peut changer une carte posée avant de la révéler etc.) mais surtout un rayon de commandement (ce qui évite la petite cavalerie qui passe trop facilement dans le dos par exemple)
      Attention, dans la règle complète il y a aussi :
      - des listes et des scénarios types plus détaillés,
      -des spécificités genre vétérans, levées, mercenaires (troupes ne pouvant pas faire de test de sauvegarde si stamina dépassée) etc.
      Les mécanismes restent les mêmes mais on gagne en finesse et en spécialisation des troupes selon l'armement ou son comportement historique. Seul les généraux (si on les charge en compétences ralentissent légèrement la partie).
      Pour jouer faut repasser au KB (ou à la LEM si on monte une table) Stéphane ;-)

      Supprimer
    2. Bonne idée, pourquoi pas, après toutes nos parties, faire un article global sur Tercios, j'dois juste m'occuper avant de faire celui sur la journée DBA3 du club et le CR Aspern Essling de blublu ici (donc pas avant 2 semaine je pense pour Tercios, et encore, c'est super optimiste ;-) ).

      Supprimer
    3. Même si s'est très tentant, même si les avantages sont par ailleurs nombreux, ça coûte beaucoup de monter au KB ou à la LEM (et l'argent n'est pas nécessairement ce qui me vient le plus rapidement à l'esprit).
      Paradoxalement, pour le hobby, je suis plus facilement et pour presque moins cher en GB.(ou va le monde ...)

      Pour l'article, je l'attends quoi qu'il en soit avec impatience ;)

      Stéphane

      Supprimer
    4. Merci, Je vais donc devoir rédiger cet article ;-) . Mais je risque tout de même y répéter ce que l'on trouve déjà à droite et à gauche.

      Supprimer
  3. Très beau travail éditorial, bravo

    pas-encore-Calif-Benogoud

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chef, j'ai l'impression que ton premier message n'est jamais passé et je ne sais pas où il est, désolé. :-(

      Supprimer
  4. Toujours aussi sympas tes comptes-rendus mon Xavérounet.

    Prince Fafa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci prince Fafa, et rien que pour toi le prochain post c'est du Napo, Aspern-Essling 1809, et y'a du Cuir ;-)

      Supprimer